Vacances de printemps : un bilan plus que positif !

Le Ministre wallon du Tourisme, René COLLIN, avait choisi le Sunparks Ardenne situé à Vielsalm à l’occasion de la présentation de ses plans de développement, pour détailler le bilan des vacances de printemps 2017 sur base d’une analyse menée par l’Observatoire du Tourisme Wallon auprès des opérateurs touristiques de la Région entre le 1er et le 17 avril dernier.

Hébergements
 
La tendance est à la hausse, +8% par rapport à 2016, tous types d'hébergements confondus avec un taux moyen d’occupation de 56%. L’ensemble du secteur bénéficie de l’embellie avec une progression plus importante dans le chef des centres de tourisme social (+14% avec un taux d’occupation de 61%), suivent les hébergements de terroir (+7% et un taux d’occupation de 65%). Ces deux formules confirment leur progression enregistrée sur toute l’année 2016 confirmant l’attrait pour le tourisme familial. Nos hôtels et campings, avec respectivement +7% et +6%, ont également profité des conditions météorologiques favorables durant la période étudiée.
 
Sur base provinciale, le Brabant wallon (+21.7%) et Namur (+20.1%) sont en tête, tandis que le Hainaut (+6.5%), Liège (+5.2%) et le Luxembourg (+5%) poursuivent de manière plus modeste sur les bons résultats de 2016. A préciser, le meilleur taux d’occupation est à mettre à l’apanage du Hainaut avec 70%. 
 
Attractions
 
Une même dynamique positive est constatée dans le chef des attractions en Wallonie qui ont connu un regain de fréquentation de l’ordre de 33%. Ces vacances, ce sont, météo clémente oblige, les sites outdoor qui ont particulièrement tiré leur épingle du jeu avec une fréquentation dopée de 40%.
 
C’est en province de Luxembourg que l’augmentation est la plus sensible (+40%). Suivent à distance respectable le Hainaut (+36%), le Brabant wallon (+33%) et le Namurois (+31%). La Province de Liège ferme la marche en boni également de +17%.
  
La clientèle
 
Au niveau de l’hébergement, les principales clientèles de l’offre wallonne sont composées des Néerlandais (15% - +2%) qui optent prioritairement pour nos hébergements de terroir et nos campings et des Français (6% - +2%) qui, quant à eux, préfèrent l’hôtel.
 
Au niveau de la fréquentation de nos attractions, c’est l’inverse. Nos voisins d’Outre-Quiévrain (10% - +6%) devancent les Pays-Bas (6% - +2%). Des chiffres qui confortent le Ministre dans sa politique de concentration des moyens de promotion sur ces marchés porteurs. 
 
Les Belges, tant pour l’hébergement (71%) que pour les attractions (73%), constituent le principal réservoir du tourisme wallon. Les Flamands constituent 44% de la clientèle belge pour nos hébergements et 27% de celle qui se dirige vers nos attractions.
 
 
Le Week-end Pascal
 
Le dernier week-end des vacances de printemps a profité de cet élan positif avec un taux d’occupation de 66% au niveau des hébergements (+7% par rapport à 2016) tandis que les attractions ont enregistré une hausse de 40%. 
 
René COLLIN se réjouit de ces résultats qui corroborent le sentiment largement positif des opérateurs. Ces derniers se considèrent à 71% satisfaits voire très satisfaits du week-end pascal. Un chiffre identique est obtenu sur les 2 semaines de vacances alors qu’ils n’étaient que 55% à partager ces sentiments en 2016, une période marquée par les attentats bruxellois et une météo plus que maussade.
 
Pour rappel, le tourisme en Wallonie représente 7,5 millions de nuitées dans les 6.040 hébergements touristiques recensés, pour une capacité de quelque 115.865 lits. La Wallonie, c’est également une fréquentation de près de 10 millions de visiteurs dans 310 attractions touristiques réparties en 3 pôles : culturel, naturel et récréatif. René COLLIN souligne que le secteur pèse 6% du PIB wallon et génère près de 60.000 emplois non-délocalisables.
 
 
 
Contact Presse : Pierre WILIQUET – pierre.wiliquet@gov.wallonie.be – 0495/27.34.38